E-learning

Qu’est-ce que l’EdTech ?

EdTech est un terme utilisé pour désigner les entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies qui disposent d’une expertise dans le domaine de la formation et de l’enseignement. Ces entreprises ont deux objectifs : faciliter l’accès à la technologie et mettre la technologie au service de l’apprentissage. Ils ont donc créé un groupe, qui, en France, s’appelle EdTech France.

L’EdTech regroupe des experts de la formation comme Mooc, Workiz (pour les étudiants) ou encore SuperProf (pour les cours particuliers). Ce colloque de professionnels intervient sur onze secteurs d’activité :

  • Les langues étrangères,
  • L’orientation scolaire,
  • Les applications ludiques à visée d’apprentissage,
  • Les emplois étudiants,
  • Les médias d’informations,
  • Les supports pédagogiques,
  • Les formations professionnelles spécialisées,
  • Les outils professionnels B2B,
  • Les Marketplaces,
  • Le e-learning,
  • La Fintech étudiante (technologie financière).

Pour parvenir à cette démocratisation des nouvelles technologies, ces entreprises mettent en place des supports pédagogiques et des formations. Ils lèvent aussi des fonds qu’ils injectent ensuite dans leur combat.

Quelles sont les caractéristiques de l’EdTech ?

Pour appartenir à l’EdTech, il faut s’engager à être un membre actif du groupe et payer une cotisation, évaluée au prorata du chiffre d’affaires de l’entreprise. Une fois membre, l’entreprise participe à de nombreux événements, qui lui permettent de se former et de transmettre leurs connaissances. Elles lèvent des fonds pour des projets définis par toute la communauté et financent les causes qui leur paraissent les plus urgentes.

EdTech France compte aujourd’hui 430 entreprises. 65% d’entre elles sont des PME de moins de 30 salariés. Selon Edtech actu, elles ont à elles seules, levé 108 millions d’euros depuis leur création jusqu’en 2019.

Découvrir les avantages et les inconvénients de l’EdTech

L’union fait la force. La force et l’union de différents secteurs d’activité pour une même cause multiplient leur efficacité. Leurs compétences sont complémentaires, ce qui permet une prise en charge globale du problème de la digitalisation pour tous. Grâce à ce dispositif, tout le monde a sa chance d’intégrer le monde du numérique et d’en faire son métier.

Cependant, certains centres n’étaient pas préparés aux évolutions digitales. Certaines plateformes d’enseignement manquent de rapidité et d’ergonomie.

Comme meilleur exemple d’entreprise EdTech, il y a l’auto-école Ornikar, qui, d’après Edtech Capital, a levé près de 100 millions d’euros en 2021. Ses investisseurs, Idinvest et Bpifrance pour ne citer qu’eux, soutiennent un projet ambitieux de permis de conduire low cost. Les élèves paient uniquement le véhicule. De cette manière l’élève fait la moitié de sa formation en ligne, une solution peu onéreuse, et ne paie que les cours de conduite en présentiel.