E-learning

Qu’est-ce qu’un digital learning manager ?

Le digital learning manager met en place et coordonne les formations digitales au sein d’une entreprise. C’est lui qui élabore les cours en tenant compte du niveau des apprenants. Il s’organise pour que chacun ait accès à une connexion internet et à un ordinateur, loue éventuellement une salle et s’assure que la formation se déroule dans de bonnes conditions.

Pour bien répondre aux besoins de son entreprise, le digital learning manager doit être au fait de ses besoins. Il doit également connaître tous les outils numériques à sa disposition. Il effectue pour cela une veille. En effet, le monde du digital est en perpétuelle évolution.

Quelles sont les formations que peut proposer un digital learning manager ?Il est important de sensibiliser les salariés aux réseaux sociaux : comment créer un profil LinkedIn référencé, comment utiliser Instagram ou Twitter, quelles sont les techniques pour augmenter l’engagement des internautes… Cette approche est essentielle pour garantir la visibilité de l’entreprise. Il forme ensuite les équipes aux multiples outils de collaboration qui existent sur le Web.
Enfin, il leur apprend à utiliser le Cloud et à mettre en place des webinaires. À cela, s’ajoutent des compétences spécifiques à l’entreprise et les nouveautés en matière de référencement.

Quelles sont les caractéristiques du digital learning manager ?

Une étude menée par le groupe Cegos, spécialiste de la formation à distance, précise que 65% des formations ont eu lieu en distanciel entre 2019 et 2020. La tâche du learning manager est d’organiser ces formations, en tenant compte du budget alloué par l’entreprise. Il prévoit un apprentissage adapté au profil des élèves. Pour élaborer sa formation, le digital learning manager tient compte de plusieurs facteurs :

  • Le niveau initial des apprenants dans la thématique abordée,
  • Le matériel informatique dont ils disposent,
  • La mémoire qui fonctionne le mieux (visuelle, kinesthésique ou auditive).

Il doit donc envisager plusieurs supports, comme des podcasts et des vidéos, téléchargeables depuis n’importe quel appareil. Dernier point, ce professionnel est incollable sur les législations de la formation en entreprise. C’est indispensable à la bonne marche des événements.

Les avantages et les inconvénients d’avoir recours à un learning manager

Le digital learning manager élabore des formations personnalisées, ajustées aux besoins de l’entreprise. À terme, ces apprentissages permettent de réhausser la visibilité de l’entreprise, et donc d’étoffer son portefeuille client.
Mieux maîtriser l’outil informatique répond également à l’article 6321-1 du Code du travail, qui impose à l’employeur de former ses salariés.
Un problème se pose alors. Le digital learning management est un nouveau métier pour lequel il n’existe pas encore de qualification. Cette situation devrait évoluer dans les années à venir.

Véronique Chapelle, digital manager, explique qu’elle s’est formée grâce au blended learning, un mélange d’e-learning et de formation en présentiel. Elle était initialement coach et est progressivement devenue cheffe de projet. Elle a notamment coordonné un projet de formations adaptables chez FormaLib, une école martiniquaise. Dans son CV en ligne, cette professionnelle aguerrie précise qu’elle fait également de la conception pédagogique, pour le compte d’entreprises ou d’organismes de formation. En bref, son activité est très variée.