E-learning

Définition d’une classe virtuelle

La classe virtuelle est une simulation en ligne d’une classe réelle où plusieurs apprenants et formateurs sont réunis grâce à un système de visioconférence. Ce dispositif de formation à distance permet au groupe d’individus  de se voir, de se parler via un outil de chat en ligne ou par audio, de partager et d’échanger des documents en format texte, audio ou vidéo.

La classe virtuelle est considérée comme une formation synchrone (car les personnes formées peuvent échanger et poser des questions aux formateurs et autres stagiaires et recevoir des réponses instantanées grâce à un outil de messagerie électronique), distancié (puisque les cours ont lieu sur une plateforme en ligne et collectif).

Comment animer une classe virtuelle ?

Avant de se lancer dans l’animation d’une classe virtuelle, il est nécessaire de bien la préparer afin de favoriser l’apprentissage des stagiaires. Nous vous proposons donc une liste de bonnes pratiques à maîtriser dans le but de maximiser le succès de ces formations :

  • La conception des supports de formation. Par exemple, si vous avez prévu de créer un diaporama, mieux vaut privilégier des formats courts (moins d’une heure), un texte aéré, des images voire des vidéos. De plus, il est nécessaire de créer des pauses ou d’intégrer un espace (par exemple un forum de discussion) où les apprenants peuvent échanger.
  • L’implication des apprenants. Quelle que soit la technologie que vous utilisez pour animer vos classes virtuelles, n’oubliez pas de former les apprenants à son utilisation. Vous pouvez par exemple créer un tutoriel en ligne que vous envoyez quelques jours avant le début de la formation.
  • Les cours doivent être scénarisés en amont afin de pouvoir planifier des activités (quizz, vidéo à visionner, document à télécharger, etc.) à intégrer dans votre classe virtuelle.
  • Créer un programme précis pour votre classe virtuelle. Dans l’e-mail que vous envoyez avant la formation, n’hésitez pas à inclure tout le programme de votre formation incluant les diaporamas utilisés, les activités, les temps de pause, les modalités de déroulements. Vous pouvez également en profiter pour décrire l’après-formation. Planifier via votre messagerie électronique ou via un logiciel de gestion de la formation un e-mail 1 h voire 1 h 30 avant le début de la formation un rappel aux stagiaires pour leur demander de se connecter en y intégrant l’URL de destination.
  • Au démarrage de la classe virtuelle, n’hésitez pas à rappeler le programme détaillé de la formation, le mode de fonctionnement de la plateforme que vous utilisez ainsi que certaines règles d’usage.
  • Pendant la classe virtuelle, il est essentiel de favoriser les interactions entre les apprenants en créant des moments d’échanges entre les apprenants et entre le formateur et les apprenants.
  • Déposer des fichiers ressources sur la plateforme en ligne. Il est également préférable que ces éléments demeurent accessibles aux stagiaires même après la fin de la formation.
  • Conclure la classe virtuelle en insistant sur les points clés de la formation, les ressources que peuvent utiliser les apprenants et les moyens de contacter l’équipe pédagogique.
  • Assurer un suivi après la classe virtuelle en analysant différents indicateurs clés : taux de connexion, taux de complétion des activités, scores obtenus lors de la réalisation des différentes activités, etc.

Les bénéfices et limites de la classe virtuelle

Dans cette dernière partie de l’article, nous dresserons une liste des avantages et inconvénients de ce type de formation e-learning.

Parmi les bénéfices de la classe virtuelle, on peut citer les éléments suivants (attention, cette liste n’est pas exhaustive) :

  • permettre à des personnes situées dans des lieux éloignés de se réunir en même temps pour suivre un même cours ;
  • créer un espace de partage à distance entre les apprenants et les formateurs.
  • créer un rendez-vous régulier entre un formateur et des apprenants
  • la possibilité de télécharger et de consulter les ressources de la formation sans avoir besoin du formateur
  • disposer d’indicateurs clés pour mesurer l’efficacité de la formation : taux de connexion à la plateforme, nombre de documents téléchargés.

Les inconvénients de la classe virtuelle (liste non exhaustive) :

  • la nécessité d’être équipé d’un matériel adapté : une caméra, un micro de qualité, d’une une bonne connexion internet ainsi qu’un logiciel pédagogique qui permette la mise en œuvre de la classe virtuelle. Tous ces aspects techniques doivent en effet être pensés en amont ;
  • la difficulté à capter et à conserver l’attention des participants ;
  • un enseignement qui demeure théorique. La classe virtuelle ne peut se substituer à un apprentissage pratique.